la fabrique l'Info article 2 Ukraine ANNA

RÉCIT DE LA CONFÉRENCE AVEC ANNA SUSHCHENKO

PHOTO2 2022 05 03 15 03 03


Au sein de la ville de Tours, de nombreux réfugiés ukrainiens sont accueillis par des familles et associations. Certains d’entre eux font partie de quelques associations de réfugiés volontaires, et sont disposés à raconter leurs expériences. Voici l’une d’entre eux.

Le mardi 3 mai, s’est déroulée au sein du lycée Grandmont, une conférence de presse avec comme intervenante une réfugié ukrainienne, Anna Sushchenko, présente ici pour raconter son vécu du début de la guerre et des tentatives d’invasion russes. Elle nous aura présenté en détails les événements des premières semaines de conflit ainsi que son parcours personnel jusqu’à aujourd’hui.

Elle nous a tout d’abord raconté les premières heures compliquées de cette situation de guerre. Commençant à 5h du matin dans sa ville de résidence Zaporijia le 24 février, ses premières pensées et réflexes font parti de son récit. Vérifier que sa famille se porte bien ainsi que ses enfants, réunir les affaires essentielles comme son passeport et enfin rejoindre un lieu plus en sûreté étaient les principales préoccupations de la femme de 39 ans. Elle partira donc en direction de villes de l’Ouest épargnées par les bombes, la route durera 3 jours au lieu d’un nécessaire normalement pour parcourir cette distance. Cela étant du aux nombreux autres réfugiés sur la route et aux restrictions sur l’essence et les vivres par exemple. Anna et ses enfants arriverons donc à Lviev au terme de ce périple.

Par la suite, elle aidera en tant que volontaire à la collecte et à la fabrication de vêtements chauds pour les soldats pendant quelques semaines pour les protéger du grand froid de cette période de l’année. Elle participera aussi à la récolte et à la préparation de vivre comme la nourriture et les médicaments pour les soldats professionnels. Elle racontera la grande mobilisation de la population sur place, et l’organisation des résistants pour permettre la survie et la lutte contre les attaques russes.

Elle s’engage dans une association d’aide aux réfugiés dans la zone de frontière de Berehovo proche de la Hongrie. Au bout de quelques semaines, elle rejoint la France grâce ses contacts accompagnée de ses enfants dont sa fille Lisa et son fils Nikita. Aujourd’hui, elle a de nouveaux projet comme récolter des fonds pour aider l’Ukraine et continue de chercher de nouveaux moyens pour aider son pays.

Camélia Moudjeb  et Ewan DEMAZIERE, Première HGGSP 9, Lycée Grandmont; 03/05/2022.

 
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Google Analytics
Google Tags
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner